Guillaume Le Boisselier

Guillaume Le Boisselier est né en 1974 en France. Autodidacte, issu du post punk et de la musique industrielle, il est influencé à la fois par la musique acousmatique, par la musique contemporaine au sens large, et par les musiques expérimentales et improvisées. On retrouve son travail, axé tour à tour sur la composition électronique et instrumentale ou l’improvisation bruitiste sous les pseudonymes Hippy Death Suite, The Flower of the five Wounds ou encore La Tierce. Il développe également un travail autour du texte et du traitement de la voix avec des comédiens et des lecteurs, travaille en lien avec la performance et la danse. Un territoire d’expérimentation et d’improvisation idéal. Sa musique trace sans cesse des espaces intérieurs, place le spectateur dans un état propice à une perception intime et primitive du son, à une écoute profonde. Elle met également en jeu des amplitudes allant de sonorités ténues à des blocs de son/matière météoriques ou à des murs de bruit blanc. On est tour à tour enveloppé et traversé par les sons. Il vit actuellement à Bruxelles.